"Proses Citadines Et Amicales Pour Le Promeur Accaparé Par Ses Lacets Défaits"
"Proses Citoyennes En L'Honneur De Ces Vocations Au Parfum D'Aventures"

 

Les lèves sèches

Absorbe le clair-obscur

Le ventre vide

Grignote l'horizon

 

***

 

Les ruelles devant toi

Se rétrécissent

La foule gronde

Et se fait pressante

Qu'importe

Si l'air se faufile

L'homme libre aussi

 

***

 

Ralentis un peu

Rien ne s'ajoute

Tout se succède

Et s'imbrique

Le temps mort

A tout du vivant

 

***

 

Vole au vent

Les effluves qu'il dépose

Assis ou debout

Tu seras transporté

 

Vole au vent

Le parfum de l'été

Avec ou sans complice

Tu seras pardonné

 

***

 

L'aube dans la musette

Pour un festin de roi

Assis dans un square

Tu reprends ton souffle

 

Fais juste attention

De ne pas te réveiller

Les enfants qui jouent

Ne te le pardonneraient pas

 

***

 

 

DOUANIER

 

Planqué derrière un bosquet,

Le douanier observe et s'entête.

Et s'il a pour lui le règlement,

Combien ont leur petite idée ?

 

La vie en rien conforme ne se répète,

Alors laisse passer la différence.

Intercepte plutôt les pales copies,

Des égoïstes et des violents on a notre compte ;

Sois plus qu'intransigeants avec les contrefaçons,

Des jaloux et des aigris on en a aussi.

 

À l'abri derrière une norme,

Le douanier imite et s'endort.

Et s'il a pour lui la loi,

Combien ont leur petite idée ?

 

La vie en tout point changeante se bonifie,

Alors laisse passer ce qui te surprend.

Ferme les yeux devant l'authentique,

De bons camarades on n'en a jamais trop :

Trouve grâce auprès du valeureux,

Des tolérants et des optimistes on manque souvent.

 

***

 

MAGICIEN

 

Petit magicien

Toi seul as le pouvoir

De masquer la réalité

Sans me tromper

 

Petit magicien

Toi seul as la malice

De poser un problème

Sans me demander de solution

 

Petit magicien

Toi seul as le droit

Et même l'obligation

De me leurrer

 

Car à chacun de tes tours

Pareil au papillon

J'applaudis d'un battement de coeur

 

Car tour après tour

Telle une fleur

J'ouvre grand les yeux

 

Car tour après tour

Comme des flocons de neige

Je tombe de haut

 

***

Retour

Accueil