Sur la verte pelouse

Déchirée par l'averse

Tu te nourris de vers

Sortis tout droit de la terre

 

Cette terre que je retourne en vain

Pour aligner des vers

Qui n'auront jamais ta beauté

 

Je l'entrevois mais ne saurais

Du doigt la toucher

 

Tu ne te laisses pas approcher

Accueil